Évelyne Smolarski développe son activité de peintre et dessinatrice depuis plus de 10 ans, en parallèle de son activité d’architecte et urbaniste. Membre d’associations d’artistes, elle expose à Paris, en Ile de France et à l’étranger avec notamment The Artists Congress for Peace qui se tient annuellement au Metropolitan Museum de Tokyo.
Elle organise des expositions et des rencontres artistiques dans son atelier parisien mêlant poésie, théâtre, musique et peinture.
De cette double identité – fruit de son passé et de son vécu d’architecte – nait un langage pictural singulier qui se nourrit de cultures innées et plurielles, héritées ou acquises et qui l’engage dans des imaginaires d’exploratrice décidée et intuitive. Ses travaux recueillent les marques métaphoriques de ses réflexions.
Les parcours migratoires contraints, les traumatismes de l’histoire dont se nourrit sa mémoire mais aussi les enjeux planétaires, laissent leurs traces sur ses toiles aux formes parfois rudes mais aussi étonnamment libres et colorées, traduisant, son itinéraire mental, ses émotions et ses inquiétudes. Ses toiles et dessins ont pour thème de prédilection l’univers des villes, les intérieurs, les fragments de territoire et des mégapoles traversées, les ramifications hors frontières, les mouvements, plissements et dilatations des espaces, mais aussi les corps en mouvement, seuls ou en groupes, exprimant tour à tour la tragédie et la comédie humaines pour en faire surgir les replis, les blessures et leur énergie vitale. Sa peinture comme ses dessins sont en recherche constante d’une représentation en tension entre le non figuratif, le ressenti et les situations vécues. Le lieu de ses toiles trouvent, au fil du temps, leurs échos au travers différents supports, mêlant de multiples medium : matières brutes, acrylique, huile, pastels, fusains, encres, collages, utilisés en reflet de son message et de sa détermination.
Son expression prend forme en révélant des sensations, des matières, des contrastes, des marques parfois abruptes que l’on retrouve dans la représentation des corps en transit ou encore dans ses toiles récentes où la peinture s’immisce entre les étendues plissées de gaze noire.
Entre réminiscences et prospections, se disent ses œuvres. Des traces, des étendues de couleurs, des insertions déterminées mais aussi spontanées ouvrent les portes de regards libres.

Évelyne Smolarski développe son activité de peintre et dessinatrice depuis plus de 10 ans, Elle est membre d’associations d’artistes, elle expose seule ou en collectif à Paris, en Ile de France et à l’étranger  Elle organise des expositions et des rencontres artistiques dans son atelier parisien mêlant poésie, théâtre, musique et peinture.

De son vécu d’architecte et de son passé – nait un langage pictural singulier qui se nourrit de cultures innées et plurielles, héritées ou acquises et qui l’engage dans des imaginaires d’exploratrice décidée et intuitive. Ses travaux recueillent les marques métaphoriques de ses réflexions. Elles laissent leurs traces sur ses toiles aux formes parfois rudes mais aussi étonnamment libres et colorées, traduisant, son itinéraire mental, ses émotions et ses inquiétudes.

Ses toiles et dessins ont pour thème de prédilection l’univers des villes, les intérieurs, les fragments de territoire et des mégapoles traversées, les ramifications et itinérances hors frontières, les mouvements, plissements et dilatations des espaces, mais aussi les corps en mouvement, seuls ou liés, exprimant tour à tour la tragédie et la comédie humaines pour en faire surgir les replis, les blessures et leur énergie vitale. Sa peinture comme ses dessins sont en recherche constante d’une représentation en tension entre le non figuratif, le ressenti et les situations vécues.

Le lieu de ses toiles trouvent, au fil du temps, leurs échos au travers différents supports, mêlant de multiples medium : matières brutes, acrylique, huile, pastels, fusains, encres, collages, utilisés en reflet de son message et de sa détermination.